Tunisie : des lois progressistes pour les femmes


Figure d’exemple dans le Moyen-Orient et au Maghreb, la Tunisie est un pays pionnier dans l’émancipation de la femme. Le pays pourrait connaître prochainement une nouvelle avancée en matière des droits de la femme qui s’inscrit dans l’héritage du père de l’indépendance tunisienne, Bourguiba.

Egalité hommes femmes

De nombreuses lois votées depuis les années 50 lors de l’investiture du président Bourguiba ont fait de la Tunisie un pays précurseur dans les droits de la femme. Cet héritage continue aujourd’hui d’inspirer de nouvelles lois en faveur des femmes tunisiennes. Un débat qui secoue toute la société est l’égalité hommes femmes en faveur de l’héritage. Projet soutenu par le président actuel de la Tunisie et qui au sein du pays créé de nombreuses controverses. Les femmes se sont une fois de plus mobilisées en août dernier lors de la journée des femmes. Cela serait bien entendu une avancée majeure pour les femmes tunisiennes mais aussi pour toutes les femmes du monde arabo-musulman. Cette loi figurerait parmi toutes ces lois progressistes qui ont fait de la Tunisie un véritable exemple à suivre au Maghreb et Moyen-Orient.

Un modèle pour les droits des femmes

Une nouvelle fois la Tunisie fait office d’exemple dans le monde arabo-musulman. En matière d’héritage aujourd’hui une femme n’hérite que la moitié de ce qui revient à son frère. Cette nouvelle loi si elle est votée pourrait être une véritable révolution pour la femme tunisienne. L’enjeu successoral est primordial et les femmes sont bien décidées à se battre et se faire entendre, une fois de plus.